AccueilTIPER ProductionCHO TIPERComment ça marche ?

icone par defaut "Production"Dates clés du projet

 

La technologie de gazéification est une technologie reconnue. Elle existait déjà au XXème siècle pour produire du gaz de ville à partir de charbon. Oubliée un temps lors de l'apparition du gaz naturel, elle est aujourd'hui appliquée à la production d'électricité à partir de sous-produits d'activité économique et de biomasse.

En effet, la gazéification est un procédé thermique qui consiste à chauffer des éléments principalement organiques (biomasse...) dans une atmosphère en défaut d'air pour produire un gaz composé de monoxyde de carbone et d'hydrogène, appelé gaz de synthèse ou syngaz.

Alors que le charbon est un combustible stable et sec, la biomasse est variable, et le gaz obtenu est moins homogène. Le système de raffinage développé résout ce problème et permet une production électrique stable et respectueuse de l’environnement.

L'intérêt de la gazéification est de transférer le potentiel énergétique du combustible solide sous forme de gaz, de générer de la chaleur et plus d'électricité grâce à l'utilisation de moyens de production efficaces, tels les moteurs et turbine à gaz.

 

Les étapes de la gazéification

  • Etape 1 : Préparation du combustible

Les entrants sont broyés, triés (les métaux sont récupéré, les inertes écartés), afin d'obtenir un combustible homogène, déposé dans un stock tampon.

 

  • Etape 2 : Transformation du combustible en gaz de ville

Le mélange est introduit dans le gazéifieur pour y être transformé en gaz de ville. Le gaz obtenu est porté à haute température (raffinage) pour être compatible avec les génératrices électriques. Il est ensuite refroidi puis filtré. A l'issue de cette étape, on obtient un gaz propre de qualité commerciale.

 

  • Etape 3 : Production d'électricité et de chaleur

Le gaz propre est injecté dans des moteurs à gaz produisant de l'électricité. La chaleur provenant du procédé est récupérée sous forme de vapeur pour produire de l'électricité supplémentaire dans une turbine à vapeur. Enfin, la chaleur résiduelle de l'ensemble de l'usine est utilisée dans un séchoir à bois.