AccueilLe projet TIPERL'ETAMATL'organisation et les missions

icone HistoriqueL'ORGANISATION ET LES MISSIONS DE l'Etamat


pose de voiesLe dépôt de munitions de Thouars pouvait stocker en 1897 jusqu'à 35 700 tonnes de munitions (soit environ 3 500 tonnes de matières actives). L'atelier de remise en état traitait entre 80 000 et 100 000 coups complets pour mortier de tous calibres.

Le camp de stockage de munitions remplissait plusieurs types de missions.

Les missions ministérielles comprenaient la surveillance technique des munitions, la participation aux expériences, études, épreuves prescrites par le ministre (l'établissement était spécialisé dans les projectiles pour mortier) et enfin la préparation d'une partie du plan de ravitaillement.

Il effectuait aussi des missions régionales comme le ravitaillement des corps de troupes et formations qui lui étaient rattachées (17 corps de troupes ou écoles et 27 formations ou écoles de la Gendarmerie). Le dépôt s'occupait également de l'instruction et la formation des artificiers de corps de troupes et des formations de la Gendarmerie de la IVème Région Militaire (deux stages par an). De plus, il assurait l'assistance technique des unités rattachées.

Enfin le dépôt de Thouars effectuait également des missions diverses comme la surveillance de deux chantiers de démolition de munitions. Il était aussi en charge du bureau de la place de Thouars et servait de support pour l'instruction des réserves de la région de Thouars.

Après l'annonce de la fermeture, le rattachement de l'ETAMAT de Thouars à celui de Poitiers devient inéluctable : fin 1997, une décision ministérielle fixe la date de la transformation en détachement de l'ETAMAT de Poitiers, groupement technique n°2 (DETMAT/GT 2) au 1er juillet 1998 jusqu'en 2000, date de sa fermeture après l'évacuation des dernières munitions.

 

Source: Service de l'Architecture et des Patrimoines de la ville de Thouars